Mois : mars 2020

Avril

Les éditorialistes de la gazette cherchent désespérément un sujet drôle pour demain…
Difficile :  Mais s’il est question de confinement, nous ne sommes pas les seuls:

Unknown

Loucherie du jour

Guerre et virus

Depuis des temps immémoriaux, notre terre a subi la folie des hommes matérialisée trop souvent par de sanglantes guerres.

Qu’elles aient pour origine les religions, le pétrole, l’amour ou la différence de couleur, le fait était et est encore le suivant : Certains humains se battent contre d’autres dans le but avoué d’éliminer tous ceux qui ont la malchance d’être ou de penser différent.

Il est évident d’affirmer que l’ADN de l’homme se concentre sur la domination et la certitude de détenir la vérité, la seule valable.

J’ai parfois pensé que le seul moyen d’éventuellement unir les hommes d’obédiences différentes se trouvait dans l’apparition d’un danger venant d’ailleurs, d’une autre planète par exemple.

Les martiens attaquant la terre auraient pu faire l’affaire, cela n’a malheureusement pas marché.

Alors depuis quelques mois est apparu un tout petit organisme nommé virus, invisible, muet et silencieux. Comme le gui qui entrelaçant les branches de l’arbre finit par l’étouffer, ce moins que rien se permet sans autorisation de pénétrer nos cellules dans le but avoué de les détruire.

Cette attaque était l’occasion pour les habitants de la terre  s’unir car comme on le sait, l’union fait la force.

Eh bien non ! Certains dirigeants ne trouvent rien de mieux à faire que d’accuser d’autres dirigeants d’être à l’origine du mal.  

La loucherie du 15ème jour

Le lion et le moucheron , inspiré de (Jean de la Fontaine )

Un virus rencontra un jour un ouragan.

L’ouragan lui dit : Oh ! Virus, tu es vraiment si petit, on ne te voit pas, on ne t’entend pas et tu n’as même pas d’odeur, tu es vraiment insignifiant.

Moi, quand j’arrive sur terre, tous les humain fuient, je détruis les maisons déracine les arbres, déborde les rivières et sème la panique. On me craint, on parle de moi dans les journaux, on me donne même des noms de fillettes, je suis célèbre.

C’est vrai, répond le virus, que tu es grand et fort, ta puissance est capable de tout détruire sur ton passage.

Par contre moi, invisible je suis en attente, prêt à frapper, personne ne me remarque, on rigole même parfois de moi. Tout à coup, inutile de crier de fuir ou de me menacer, lorsque je décide d’attaquer, rien ne m’arrête et je suis capable d’anéantir la terre entière. Tous ces imbéciles d’humains qui ont cru que le monde leur appartenait et que la nature était méprisable, je les anéantis.
Sur ces mots, l’ouragan, honteux et confus s’en alla ailleurs opérer ses méfaits minables.

Conclusion et morale d’une fable de la Fontaine : Le lion et le moucheron :

  • J’en vois deux dont l’un est qu’entre nos ennemis
  • Les plus à craindre sont souvent les plus petits

Désolant

Le Bol d’Or Mirabaud 2020 est annulé

Genève, le 30 mars 2020

Chers amis du Bol d’Or Mirabaud,

En raison de la progression du COVID-19, nous avons pris la décision d’annuler le Bol d’Or Mirabaud 2020, qui devait se tenir les 13 et 14 juin prochains. Après évaluation des différentes possibilités pour maintenir ou reporter l’événement, et au vu de la situation sanitaire actuelle, le Comité d’organisation a dû se résoudre à cette évidence. Dans de telles conditions, l’heure n’est pas à la navigation et encore moins aux réjouissances. L’objectif du Comité d’organisation est de maintenir le BOM tel qu’il a été pensé jusqu’à ce jour et apprécié des concurrents et du public : une grande fête populaire sur et autour du lac. C’est pourquoi la prochaine édition se tiendra l’an prochain, du 11 au 13 juin 2021.