Art et compétition

 

Ce weekend à La Tour de Peilz se sont manifestés de nombreux artistes immortalisant  de leurs pinceaux quelques œuvres inspirées de Courbet.

Or dans notre monde de compétition, il a été établi un classement de ces œuvres.

Qui sommes nous pour émettre des jugements suivis du classement d’une oeuvre ?

Pouvons-nous nous permettre de décider d’un point de vue parfaitement subjectif que cette œuvre est plus méritoire et plus belle que cette autre ?

Chaque artiste en plus de son âme et de sa passion nous offre un peu de sa personne.

A nous de profiter du spectacle, simplement en profiter en remerciant les artistes de nous éloigner pour un instant de la médiocrité du monde.

Nous avons tous le droit d’aimer ou de ne pas aimer un œuvre quelle qu’elle soit mais ce n’est qu’une opinion personnelle.

Petit rappel

 

Si La Tour-de-Peilz a connu des hôtes célèbres au cours de son histoire, il en est un qui marqua la vie de la cité de son empreinte. Personnalité tonitruante, figure historique et peintre célèbre, Gustave Courbet résida de 1873 à sa mort, le 31 décembre 1877, à La Tour-de-Peilz. Dans le cadre du Bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet, la ville de La Tour-de-Peilz a créé un riche programme d’événements pour célébrer cet anniversaire. De la fresque murale monumentale imaginée et peinte par l’artiste Franck Bouroullec* à l’inauguration du Parcours Gustave Courbet, le 21 septembre 2019, une série d’événements riche et variée a eu lieu depuis le début de l’année.

Figure historique, témoin et acteur majeur de son siècle, Gustave Courbet est à l’origine du jumelage de La Tour-de-Peilz avec Ornans. Les deux communes ont signé un serment de jumelage le 4 juillet 1982 et ont pris l’engagement de favoriser les échanges entre habitants et ce, dans tous les domaines.