Pourquoi …

… Chercher plus loin pour animer nos fêtes portuaires !

L’accordéon

Il y a les saxophones
Aux pavillons d’argent
De rutilants trombones
Le sacre du printemps

On sait des symphonies
Les chœurs du Panthéon
Mais souvent on oublie
L’âme de l’accordéon

Si l’on cite Frédéric
Franz mais jamais Léon
On ignore que musique
Rime à l’accordéon

Il préfère aux églises
La lumière du néon
Et le temps des cerises
Il danse, l’accordéon !

Bardé de bakélite
Au goût de fête foraine
C’est la vie qui l’habite
Loin des soirées mondaines

Adieu la Walkyrie
Largo ma non tropo
Ouvre tes bras, ma mie
Et dansons le tango !

Laisser un commentaire