Réflexion d’après une sieste

Les compromis sont quotidiens dans la vie. Le constructeur d’un bateau doit opérer le compromis suivant : Plus il agrandit le pont du bateau, plus il réduit le volume de la cabine, plus il désire rendre la cabine spacieuse, plus il pénalise l’espace ouvert. Cette réfléxion n’a aucun interêt. Elle émane pourtant d’une expérience vécue lors de ma dernière sieste. Désirant m’allonger sur la couchette arrière bâbord, je me suis cogné la tête. Ceci est du à la volonté du constructeur d’ aménager un retour de pont pour le rendre plus confortable à l’extérieur. Cette réflexion n’a toujours aucun intérêt.