Mois : décembre 2020

On prétend que la fin d’une triste aventure présage en général le début d’une autre aventure, si possible meilleure.
L’année cataclysmique passée 2020 se termine dans la douleur, nous ne pouvons qu’espérer une nouvelle plus joyeuse mais ce n’est qu’un voeux pieux !

Avant l’arrivée du virus, nous avions pris l’habitude de vite faire ce que l’on avait à faire pour avoir le temps de vite faire autre chose… Je vais vite à la cuisine, je te donne  vite un bec, etc

Aujourd’hui ce que l’on a à faire peut parfaitement attendre puisqu’on est confiné toute la journée. On fait lentement ce que l’on a à faire, on a toute la journée pour faire  ce que l’on a à faire, lentement, bref le paradis de la procrastination.