Mois : novembre 2016

Un grand jeudi

L’époque actuelle nous gratifie de diverses élections : Donald, François et le président de la pétanque en sont un exemple. A y regarder de plus près, on ne peut échapper au fait que ces élections concernent presque exclusivement des «mâles.» Au CVVT, nous n’avons pas échappé à ces nominations à une exception près, mais une exception de taille : Chez nous, le président sera une FEMME ! Oui ! Une femme, une présidente !… Et la vice-présidente, une femme  aussi ! Si l’ordre du jour de notre assemblée d’automne fut émaillé de plusieurs rapports et propositions d’importance, le rédacteur en sous-chef de la gazette n’a pas pu s’empêcher d’être impressionné par cette élection féminine qu’il serait bon, plus tard, d’être érigée en exemple. Notre société ( pas le CVVT) dirigée par plus de femmes se porterait probablement mieux. 

 

Kate Millett a écrit : La différence anatomique des sexes et la problématique qui en résulte font que c’est le garçon (l’homme) qui est habité par l’angoisse de castration. Le sexe fort serait-il inconsciemment le sexe faible ? ainsi les machos n’inspireront plus la haine mais de la pitié… Ce sont des pauvres types habités par l’angoisse !
images
La direction de la gazette présente ses plus sincères excuses pour avoir omis de citer ceux et celles qui au sein de notre club ont oeuvré dans un semi anonymat, c’est injuste mais notre monde n’est-il pas semé d’injustices ?

PS: A la relecture  de ce qui précède, notre correcteur à noté que la responsable juniors était trop souvent citée. N’ayant pas de renseignements sur les causes objectives de cet abus Nous avons entrepris une enquête pour en connaitre la raison.