Mois : mars 2016

Promotion

Il y a maintenant plus de deux ans que le succès de la gazette du port est confirmé. 98% de lecteurs nous communiquent régulièrement leur intérêt à sa consultation.
Or, il y a quelques jours, un appel téléphonique parfaitement imprévu a abouti au PC de la gazette. Il émanait de la direction du quotidien bien connu pour son contenu culturel : LE MATIN.
En fait, cet appel téléphonique nous proposait un partenariat avec ce journal. Il était question de régulièrement consacrer une page du journal pour la gazette du port.
La négociation s’est déroulée dans une ambiance bon enfant et la rémunération fixée à satisfaction.
Le nouveau titre du journal n’a pas encore été définitivement établi : La Gazette du Matin ou le Matin du Port semblent pourtant les plus vraisemblables.
Nous sommes fiers de vous annoncer que dès la semaine prochaine, vous aurez le plaisir en ouvrant votre MATIN d’y découvrir une page de la gazette du port.

Recherché

Si vous apercevez ce bateau naviguant sur notre lac, veuillez en avertir sans retard la direction de la gazette. En effet ce magnifique Ketch « Lady Isabelle » (Qui n’a rien à voir avec notre Isabelle…) a été volé à Juan les Pins…

stolen

 

Musicalement

Les responsables des régates ont engagé un trio de jazz qui se produira lors de la célèbre régate  » La route du Rhône » Le spécialiste des belles harmonies de la gazette a eu la chance d’écouter un petit blues du pianiste, il ne faudra pas manquer !

images

Haut – fond

S’il vous venait l’intention de mettre votre bateau à l’eau, nous vous présentons ici-même quelques arguments vous incitant à provisoirement y renoncer.
Le patron, lui, a tenté l’expérience, voyez le résultat sur les photos. Bien qu’assisté par notre célèbre moniteur-marin des alpes, l’opération fut douloureuse.
En guise de conclusion, un dicton pas encore inventé :
Pâques aux basses eaux, l’été sera chaud !

mauvais coup …

… Pour les vendeurs d’antifouling !

Et si l’antifouling du futur consistait justement à ne pas mettre de l’antifouling ! C’est en tout cas ce que prônent depuis de longues années les créateurs de Bio-Océan. Plutôt que de chercher à éviter que les micros-organismes ne colonisent la coque en leur opposant des biocides, pourquoi ne pas nettoyer régulièrement sa coque ?